Pour Louis De Funès

01-pour-Louis-de-Funèsjeu 24 →  sam 26 sept / jeu 1er  →  sam 3 oct | Théâtre de poche  |
de Valère Novarina  |

J’ai rencontré ce manifeste pour l’acteur au début de ma formation théâtrale au Conservatoire de Grenoble et depuis il m’accompagne. Il revient régulièrement à la surface comme un retour aux sources, aux origines. Il purge comme une tisane, il vous enlève toutes les saletés, toutes les fioritures que le métier nous impose. Alors «  Loin d’ici Monsieur Purgon , mettez les loin d’ici » !!! Merci !
Etre acteur ? Qu’est-ce que c’est que cette maladie-là ?
Etre acteur « c’est pas aimer paraître, c’est aimer énormément disparaître » , « Le vrai acteur qui joue aspire à rien avec autant de violence qu’à pas être là. » Quel paradoxe ! Comme c’est fascinant !
J’entends Rimbaud qui me souffle son « Je est un autre. » et dans mon panthéon personnel, Mère Thérésa lui répond d’un « on ne devient soi même que dans l’oubli de soi. »
Ouf ! Voici l’homme ! Voici l’acteur ! Faites entrer Louis de Funès !
Et que l’hommage aux grands acteurs nous fasse entrer en danse ! Allez Valère ! Comme au bal musette !
Pour Bruno Sermonne, Daniel Znyk, Jules Berry, Michel Simon, Arletty, Bette Davis et aussi pour Jack Nicholson, Gérard Depardieu, Michel Galabru et Michel Fau…et aussi pour mon père !
Allez venez, venons, dansons comme au bal musette portés par les mots, le souffle au joyeux trou du monde !
En scène !

Jeu Frédéric Le Sacripan