PHARMAKOS

6-Visuel-Pharmakos-1mar 15 →  sam 19 déc | Théâtre 145 |
Cie Moebius

« Les boucs émissaires ne guérissent, certes, ni les vraies épidémies, ni les sécheresses, ni les inondations. Mais la dimension principale de toute crise (…) c’est la façon dont elle affecte les rapports humains. Un processus de mauvaise réciprocité s’amorce qui se nourrit de lui-même et n’a pas besoin de cause extérieure pour se perpétuer. » René Girard

Depuis 2008, la compagnie Moebius a été accueillie à Grenoble pour chacune de ses créations. Nous sommes heureux d’y revenir encore. L’écriture collective, et la tragédie, sont les fils rouges de notre recherche. Créé au Tricycle en 2013, Lambda traitait en particulier la figure isolée d’un tueur de masse. Avec Pharmakos, nous inversons le rapport, abordant la violence de la majorité contre la minorité : la question du bouc émissaire est notre point de départ. Inspiré par les pensées de Bernard Stiegler et René Girard, Pharmakos est une réflexion sur les mécanismes intimes de la rivalité et de la violence, mécanismes dont la nécessaire régulation serait constitutive de tout ordre socio-culturel.
Sur scène, nous nous replaçons aux origines : il faut réinventer une genèse, la nôtre, une anthropologie de théâtre, minimale et fantaisiste. Scrutant les premiers germes de la violence à venir, nous laissons s’organiser un groupe autour d’un impératif commun et tabou, groupe qui n’est alors qu’une ébauche d’humanité, des êtres qui ne sont pas encore des personnages. Puis ce sont les identités sociales qui apparaissent, et dans le jeu des interactions, chacun s’empare d’un rôle, écrivant à la fois son histoire et l’histoire commune.
Basée sur des structures mythiques, l’écriture émerge d’un long travail d’improvisations. Est-ce finalement une famille, un peuple, ou la vie d’une entreprise dont nous suivons l’évolution? Si le curseur ne se fixe jamais totalement, c’est pour mieux appréhender ce qui nous importe réellement : les conditions de la violence collective.

Ecriture collective et jeu Moebius (Julien Anselmino, Charlotte Daquet, Clélia David, Alexandre Jazédé, Sophie Lequenne, Sabine Moindrot, Jonathan Moussalli, Marie Vauzelle, Marie Vires) Mise en scène Jonathan Moussalli Assistant à la mise en scène Jérémy Brunet Régie générale et création lumière Lucas Delachaux Création son Grégoire Durrande Coproductions Théâtre de Nîmes, L’Usine, la Vignette, le Tricycle, Ville d’Alenya, Sortie Ouest Soutiens Région Languedoc-Roussillon, DRAC Languedoc-Roussillon, Ville de Montpellier, Réseau en scène Languedoc-Roussillon, Fabrique Ephéméride, Adami, Spedidam.

logo_copie_privee_noir

LOGOS spedidam 2009Adami_Logo