Les putains se perdent à être peintes, triptyque

Sei,-Noces-etcDu jeudi 3 au samedi 5 avril 20h30
Théâtre de Poche et Ampérage

puis le 20 et 21 mai 19h00 au théâtre de Poche

 

Compagnie Le Bouc sur le Toit
Noces de Laura Tirandaz
Sei de Caroline Dumas de Rauly
Tentative de Saisine d’une amazone un peu vulgaire de Virginie Berthier

« Demande : toutes les femmes ont-elles un penchant décidé à devenir putain ?
Réponse : toutes le sont ou désirent l’être ; il n’y a guère que les convenances, les bienséances qui retiennent la plupart ; et toute fille qui succombe même la première fois, dans un tête-à-tête, est déjà, dès le premier pas, putain décidée  ; la chemise, une fois levée, la voilà familiarisée avec son cul, autant que celle qui a joué du sien pendant dix ans. »
Extrait du Catéchisme libertin à l’usage des filles de joie et des jeunes demoiselles qui se décident à embrasser cette profession attribué par la contre-révolution  à Théroigne de Méricourt .

Qu’est-ce qu’une putain ?
Une simple considération du sexe fort sur le sexe faible ?
A travers ces trois textes, nous sommes allés à la rencontre de trois femmes : Sei Shônagon, dame de compagnie de l’Impératrice du Japon en l’an 1000 ; Marguerite de Valois, Reine de Navarre en 1572 ; Théroigne de Méricourt, révolutionnaire en 1789.
Sei nous a laissé ses Notes de chevet, composées en secret dans l’intimité soyeuse de la nuit. De Margot nous connaissons les vers passionnés et croyons la légende de ses relations incestueuses à ses frères. Nous avons oublié les discours politiques de Théroigne, exhortant la Révolution à accorder sa juste place aux femmes, au profit des mille chansons paillardes, poèmes, chroniques médicales qui depuis l’ont réduite à une figure hystérique. Ces femmes de leur temps sont entrées dans l’Histoire sans que jamais l’absurde évidence de leur féminité n’ait été laissée de côté. Parce qu’il reste d’elles une vague impression de chair, de nuit, un soupçon de putain, nous avons voulu transposer à la scène les restes de ces trois femmes considérées à la hauteur de leur sexe.
Virginie Berthier / Caroline Dumas de Rauly / Laura Tirandaz


Mise en scène Virginie Berthier – Création musicale Milkymee – Création lumière Etienne Gennatas – Scénographie Juliette Morel – Costumes Antonin Gelibert – Crédit photo Lou Camino
Noces
Texte Laura Tirandaz Interprétation Aurélie Cohen, Anne Gennatas, Peggy Lecaudé, distribution en cours
Sei
Texte Caroline Dumas de Rauly Installation vidéo et VJ Zita Cochet Chorégraphie Maïmouna Coulibaly Interprétation Maïmouna Coulibaly et Luc Guiol
Tentative de Saisine d’une amazone un peu vulgaire
Texte Virginie Berthier – Création marionnettique Gabriella Aranguiz –Interprétation Gabriella Aranguiz, Xavier Guerlin, distribution en cours
Production Le Bouc sur le Toit – Coproduction Le Tricycle Grenoble, avec l’aide d’Arcadi dans le cadre de Piste solidaire, Village du cirque 2012 – 2r2C et du réseau RAVIV, Réseau des Arts Vivants en Île-de-France. Avec le soutien des ateliers de construction de décors et de costumes de la Ville de Grenoble
Avec la participation artistique de l’Ensatt

logo spedidam

La SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes-interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées
www.leboucsurletoit.com

Du Jeudi 3 au samedi 5 avril 20h30
Théâtre de Poche et Ampérage
présentation des étapes 1 et 2 – Noces et Sei

20 et 21 mai, pendant le festival Regards croisés, 19h00
Théâtre de Poche
présentation d’une maquette de l’étape 3 : Tentative de Saisine d’une amazone un peu vulgaire

Séances d’atelier d’écriture

Pendant la résidence de la Cie Le Bouc sur le toit, du 20 mars au 2 avril, les trois auteures proposeront trois séances d’atelier d’écriture sur le thème de la figure réelle au personnage de théâtre.
Inscriptions et renseignements
Marie-Christine Cuffolo, 04 76 84 01 60
ou marie-christine.cuffolo@grenoble.fr